Chronique: Serge le Mytho

BED : Henry Mancini – Pink Panther Theme

Laissez-moi vous raconter l’histoire d’un gars qui raconte des histoires.

Elles commencent toujours de la même manière, par une phrase d’accroche qui semble sortie de nulle part, du genre… « Y’a Joey Starr qui m’a appelé l’autre jour pour que je remette les gants… quel bâtard ! ».

Et après, ça ne s’arrête plus. Le gars nous narre ses aventures hautes en couleurs sur un rythme endiablé qui, n’en déplaise à Benjamin, ferait passer la saga Fast and Furious pour un épisode de Derrick… au ralenti … avec des escargots… qui auraient pris des somnifères.

Ces histoires, ce sont celles de la vie hors du commun de Serge, descendant de Louis XVI, membre du FBI français, inventeur de la drogue qui fait qu’on peut pas te carotte, source d’inspiration de Rihanna pour la chanson Diamonds, champion du monde de Chine de Docteur Maboule, filleul de Steve Jobs, celui qui…

Comment ?! Vous n’y croyez pas ? Vous aussi vous croyez que Serge n’est qu’un Mytho ?

Le Personnage de Serge le Mytho, incarné par l’exceptionnel Jonathan Cohen, apparaît pour la première fois dans l’épisode 26 de la série Bloqués. Dans cette histoire, les personnages d’Orelsan et de Gringe s’ennuient et, pour passer le temps, ils décident d’inviter un ami qu’ils surnomment affectueusement Serge le Mytho. Pendant le reste de l’épisode, ils vont écouter religieusement les exploits de Serge en Thaïlande : comment il a sauvé le petit Tam Po et combattu des dizaines d’adversaires auprès de son ami Jason Statham.

Ce premier contact avec Serge établit la recette magique du personnage.

Serge est très très à l’aise à l’oral. Il parle vite, très vite, donne énormément de détails et fait preuve d’un chouïa de mauvaise fois.

A chaque fois, il se lance dans une surenchère. Si bien que, comme les deux héros de la série, le spectateur est rapidement happé et se demande jusqu’où Serge va aller. C’est un véritable one-man show et on passe un bon moment à rire aux éclats.

La popularité du personnage est immédiate et Serge revient pour 9 autres épisodes.

Quand Bloqués s’arrête en août 2016, Serge ne reste pas longtemps inactif puisque, dès Septembre de la même année, ses créateurs décident de lui donner la vedette dans un Spin Off sobrement appelé, Serge le Mytho.

Bien sûr, on retrouve toujours la tchatche incroyable de Serge mais l’approche est toute autre.

Dans Bloqués, quand Serge apparaissait, ce n’étaient que pour raconter des aventures rocambolesques qui faisaient rire par leur extravagance et le jeu d’improvisation assez hallucinant de Jonathan Cohen.

Évidemment, c’était très drôle, une recette qui faisait mouche à tous les coups. J’ai souvent ri à en avoir mal au ventre et j’étais en attente de chaque nouvelle apparition de Serge… mais voilà, c’était une recette.

Avec Serge le Mytho, Serge gagne en relief.

Dans Bloqués Serge était confiné à ce canapé qui a fait les beaux jours de la série. Maintenant, il évolue dans des décors qui sont bien plus variés. On découvre qu’il vit chez sa mère, dans une chambre tapissée de posters de Mariah Carey. Il discute au bas des immeubles, à l’arrêt de bus, à la maison de retraite, à la boucherie, dans la chambre d’une prostituée, dans un restaurant…

En fait, Serge parle partout et surtout avec tout le monde. Autour de lui, gravite toute une galerie de personnages qui, le plus souvent n’ont pas de noms. Serge a des amis, une cousine presque aussi forte que lui en histoires. Il s’occupe de personnes âgées dans une Ehpad. Il a pris un petit jeune sous son aile… et puis il y a Ingrid, la fille qu’il a toujours aimée.

Les histoires de Serge constituent toujours le cœur des épisodes. Elles n’ont rien perdu de leur folie et de leur humour mais elles dévoilent peu à peu la richesse et la complexité du personnage et ce qui a fait de lui ce qu’il est aujourd’hui. Sa générosité sans limite envers ses proches, sa gentillesse, son humour, sa sensibilité, ses traumatismes d’enfance, ses blessures à l’âme, mais surtout cette mythomanie dans laquelle il s’est enfermé.

Car si Serge est un clown, c’est un clown triste, qui a réussi, je l’avoue, à me tirer des larmes à plusieurs reprises.

Finalement, c’est un gars qui n’a pour lui que son bagout et qui s’en sert comme il le peut. Tantôt pour faire rire ses amis, tantôt pour faire rêver une petite vieille abandonnée par ses enfants, pour séduire, pour demander de l’aide, pour cacher sa propre honte…

La série comporte 30 épisodes de 3 à 8 minutes. Autant dire que ça se dévore en peu de temps.

Retrouvez le Podcast de l’émission Popcie consacrée aux Spin-Off ici:

https://ouest-track.com/podcasts/popcie-268/popcie-les-spin-off-6529

Cet article a été publié dans Analyse et Recherche, Ecrits. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s